Le journal de L.

Thriller psychologique sorti en juin 2014

LIVRE 3D v002 livreL PrixPolar

AVEZ-VOUS DÉJÀ TENU UN JOURNAL INTIME ?

Léanne ne se sépare jamais de son compagnon de papier et y inscrit les moindres détails de sa vie pourtant si routinière. Pourquoi cette brillante architecte éprouve-t-elle le besoin de se confier ainsi dans son carnet ? Addiction ? Thérapie ? Que pourrait révéler ce journal s’il tombait entre de mauvaises mains ? Alors que Léanne accumule conflits et contrariétés, l’arrivée d’un homme dans sa vie pourrait faire ressurgir un terrible passé. Certains secrets pourraient se lire entre les lignes…

 

L’avis d’Aline :

« Et quel roman ! Ce Journal de L. m’a bluffée. Karine Carville y joue avec les sentiments de ses lecteurs. Elle nous emmène allègrement sur de nombreuses fausses pistes et ne nous révèle la véritable personnalité de Léanne qu’à la toute fin du roman, ou presque. »

 

L’avis d’Anna Sam (auteur de « Les tribulations d’une caissière ») :

« Vous pensez contrôler votre lecture ? Léanne aussi y a cru… Méfiez-vous des pages, elles peuvent renfermer de lourds secrets à peine évoqués » – Anna Sam

 

L’avis des deux bouquineuses :

« Une architecte, Léanne, employée dans un cabinet, se raconte dans son journal intime ; on croit comprendre que c’est pour maîtriser ses émotions qu’elle doit écrire au fur et à mesure de la journée tout ce qu’il lui arrive ; mais pourquoi alors a-t-on l’impression qu’elle écrit pour être lue ? »

 

L’avis de Pierre Luneval (auteur de « La Vénule »)

« Lu, cet été, « Le journal de L. », de Karine Carville. Une écriture fluide au service d’un suspens croissant. C’est habile. Très habile. Alliant humour et psychologie. Dualité. En prime, un épilogue sous la forme d’un bonus, qui en dit long sur la santé mentale de l’auteure. Et des écrivains en général. J’aime. Beaucoup. » Pierre Luneval

L’avis d’une trentenaire avertie :

 » Je me sentais monter en pression à la lecture. J’attendais de voir ce qui allait se passer… tout en sachant pertinemment qu’à tous les coups, eh bien, ça se passait déjà. Mais sans pouvoir mettre le doigt dessus. C’était impressionnant cette idée fixe que j’avais à chaque page que j’étais en train de me faire emberlificoter par Karine. »

 

L’avis de Ma Bibliothèque Bleue :

« Au fil du récit, les personnages se mettent en place et l’auteur sème des indices qui vont doucement nous mener vers l’intrigue. Et quelle intrigue ! Karine Carville nous surprend et torture le lecteur en le précipitant au coeur d’une situation machiavélique. » Sabine Lauret

 

L’avis de Ma Bouquinerie :

« Car dès le départ, l’utilisation aussi systématique qu’inutile du journal crée un vrai problème. Elle n’y reproduit que le déroulé simple des événements, avec d’ailleurs les mêmes mots que ceux utilisés par la narratrice quelques pages auparavant pour les raconter. C’est bien sûr de cette banalité-là que nait l’étrangeté, un comble me direz-vous. J’ai mis un bon moment à comprendre que ce journal pouvait avoir un rôle particulier »

 

L’avis de Cécibon… de lire !

« Karine Carville, avec Le Journal de L., a su modifier son style, gardant les pointes d’humour qui la caractérise, pour offrir un drame psychologique très bien maitrisé qui réussit à surprendre son lecteur (qui a pourtant tous les éléments sous les yeux au fil de sa lecture). »

 

 

Préface de Pierre Gaulon

Auteur de « La mort en rouge », Ed City

« Contrairement à beaucoup de thrillers, Le journal de L. ne vous prend pas à la gorge par la rapidité de ses actions mais par l’atmosphère qui s’en dégage. Pourtant, la chute reste une douche froide, ce genre de fin suivie par le rembobinage de nos pensées où tous les indices distillés prennent vie. » – Pierre Gaulon

Détails du livre :

Roman de 336 pages, format A5.

Éditions Mots et Cris

Prix : 17€

ISBN : 978-2-9540109-1-5

Pour commander :

Les frais de port sont offerts parce que les lecteurs ont le droit de ne payer que le livre, na ! Et en plus, parce que l’écriveronne et sa super dream team ont des principes, eh bien vous aurez le droit à une dédicace (même si vous n’en vouliez pas, re-na !)

Bon de commande (paiement par chèque)

Désormais disponible en Ebook !

amazon-app-logo1

23 réflexions sur “Le journal de L.

  1. Bonjour Karine,
    Je viens de terminer le journal de L.
    Oh là là j’en suis toute décoiffée …!
    Cette histoire est captivante – on tourne les pages encore et encore, on a tellement envie de connaître la fin -, souvent drôle et coquine, parfois complexe – bonjour les méninges – cruelle à souhait.
    On arrive hors d’haleine sur le mot fin. Mon dieu que c’est dangereux l’écriture.
    J’ai quand même versé une petite larme sur le sort de ce « couillon » de Charles.
    J’avais décidé de ne plus acheter de livres mais de les réserver à la bibliothèque : une entorse à la règle que je ne regrette pas.
    On attend le prochain qui sera peut-être un peu plus soft.
    Bien amicalement.
    Nathalie

    J'aime

  2. Karine, Karine, Karine…Je viens de finir (dévorer) Le Journal de L. Glissant doucement (mais sûrement) vers le thriller psychologique. A partir de notre quotidien (mais pas que), ce livre nous entraine, nous emporte, nous pousse au questionnement (voire au triturage de méninges)…A la fois proches de nous et (heureusement) fort différents, les personnages de ton roman captivent et se dévoilent peu à peu. Merci pour ces heures de lecture passionnante!
    Continue, moi j’en redemande en tout cas.
    Charline

    J'aime

  3. j’ai adoré me coucher avec Lèanne , la retrouver à 3 h ou 5 h et ce journal dans lequel elle n’écrit que des banalités et ou les choses les plus impotentes sont omis .A croire qu’elle a peur d’oublier le plus simple et qu’elle refuse les moments heureux
    Et me voilà présente dans l’Histoire…. qu’elle remise en question .sérieusement Karine ou vas tu chercher tout ça ? Surtout ne t’ arrêt pas

    J'aime

  4. Bravo !!!
    On se demande bien, au départ quel besoin a cette jeune femme de tout noter , ou presque … ou pas !!!!
    ( c’est là où commence l’intrigue ) les menus détails de son quotidien, qui n’ont d’importance que pour elle-même , ou presque …. ou pas !!!! et non les événements marquants qui en général peuplent les journaux intimes …
    Une intrigue psychologique comme j’aime , doublée d’humour, et de bonne humeur …
    Merci Karine Carville , J’ai adoooooooré !!! et merci Sabine Lauret pour tes conseils de lecture ; j’en redemande !!..
    je vais m’empresser de découvrir les précédents …
    Je note que les m&ms de couleur bleue ont aussi leur rôle !!!!

    J'aime

  5. Bravo, félicitations !
    J’ai adoré, dévoré ton dernier livre »Le journal de L ». L’histoire est captivante, te tient en haleine tout au long de ta lecture et tu n’as qu’une envie, lire la page suivante pour découvrir la suite, mais, sans jamais réussir à la deviner. N’oublie pas de me prévenir lors de la sortie de ton prochain livre, j’ai toujours aimé tout ce que tu as écrit , mais je dois dire que celui là, je l’ai particulièrement apprécié.

    J'aime

  6. Bravo et merci j’ai beaucoup aimé « le journal de L. » qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page. ..
    Et le soleil de Jard, pas trop dur…💥💥💥
    A bientôt j’espère et bonne chance

    J'aime

  7. Lorsque j’ai commencé le Journal de L. je n’ai pu m’arrêter qu’une fois le mot fin apparu… ou presque. Deux nuits pour le dévorer, ma raison me disait va dormir mais le suspense à été plus fort. Mais qu’est-ce qu’elle fait avec ce journal et qui est-elle réellement cette Léanne ? et cette drôle d’impression quand j’ai refermé le bouquin… Palpitant, ce livre vous tient et ne vous lâche plus… C’est sûr Karine je ne te verrai plus jamais avec les même yeux, tu me fais peur… Ton imagination est juste….. délirante….effrayante… Je me demande même où tu vas chercher tout ça…. Brrr j’en ai froid dans le dos rien que d’y penser… En un mot bluffant. Merci pour ce pur moment de dépaysement.

    J'aime

  8. Distillation d’indices au fur et à mesure de la lecture, comme le Petit Poucet, un chemin tragique et à sens unique se dessine droit devant.
    Imagination débordante que notre chère écriveronne a, vous serez tout simplement happé dans un tourbillon de folies dans les dernières pages.
    Attention à vous de savoir faire la part des choses…
    Qu’attendez vous ? Allez zou un bon de souscription pour l’avoir sur sa table de chevet !!!

    J'aime

  9. Bonsoir ! J ai dévoré votre livre. … j ai A DO RÉ et encore le mot est faible. Je comprends à présent l ‘enthousiasme de Pierre Gaulon dans sa préface ! Je me disais mais où veut elle m’emmener !? Au plaisir de vous lire . Virginie de Neuilly en thelle. Et encore bravo 😉

    J'aime

  10. Comment parlez de ce livre ? ce n’est pas aussi simple qu’il y parait.
    Léanne travaille dans un bureau d’étude, elle est architecte et bras droit du patron, elle vit seule, ne se consacre qu’à son travail et gère tant bien que mal, sa mère qui suite à un AVC s’est repliée sur elle-même.
    Léanne ne quitte jamais son journal intime, elle y consigne tout, ses idées, ses ressentis, ses peines et ses rares joies .
    Tout semble couler de source mais on ressent quelque chose d’indéfinissable dès le départ.
    C’est insidieux, intrigant, cette femme est trop organisée, méticuleuse , tout semble trop planifié.

    Quelle agréable surprise ce roman.
    Ce qui au départ, semble être seulement le quotidien de cette femme, se révèle en fait une intrigue super bien menée, une belle découverte pour moi.
    Bravo et merci pour ce beau moment Karine

    J'aime

  11. Pingback: Blizzard – Pierre Gaulon | Mots et Cris par K. Carville

  12. Pingback: Libraires ouverts et librairies fermées | Mots et Cris par K. Carville

  13. Pingback: Concours du meilleur polar auto-édité | Mots et Cris par K. Carville

  14. J’ai adoré, quel histoire, on ne s’attend pas du tout à la tournure que prend ce roman. très agréable, très bien raconté, on vit avec les personnages. Hâte de lire le dernier que je viens d’acheter . encore un grand Bravo et merci.

    Aimé par 1 personne

  15. Que dire a karine sur le journal de L . A par super , felicitation , bravo et je n exagere pas. Je ne vais pas faire un grand discourt ( je suis bavard ) juste merci pour ce moment de bonheur par ces temps difficiles.

    Aimé par 1 personne

  16. Pingback: Du paradoxe de l’auteur auto-édité | Mots et Cris par K. Carville

  17. Dans « Le journal de L. », tout l’art de Karine Carville, dans la première partie du roman, consiste à vous faire croire que vous partagez la vie « normale » d’une business woman moderne, à travers son journal intime… C’est un piège ! Depuis le début, sans le savoir, vous êtes déjà au coeur de l’intrigue… Profitez bien de ces premiers moments de répit. Car le final, tendu au possible, ne vous laissera plus aucun répit ! L’histoire est très originale, diaboliquement bien agencée et, ce qui ne gâche rien, c’est bien écrit !

    Aimé par 1 personne

  18. Pingback: Bilan KDP Avril 2015 | Mots et Cris par K. Carville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s