Transparence

(1 avis client)

19,00 

93 en stock

Catégories : , , Étiquettes : ,

Trois enquêtes distinctes, mais reliées par un fil rouge sinistre.
Des meurtres qui se succèdent avec une minutie diabolique.
Des suspects écroués qui se clament tous innocents.

Au centre de cet univers sombre, un enquêteur singulier, Evan, jeune policier trans, dissimule sa véritable identité pour mener à bien son travail. Avec une intelligence aiguisée et une intuition hors du commun, Evan comprend les personnes qu’il interroge mieux que quiconque, dévoilant leurs secrets les plus enfouis.

Qui a assassiné ces trois victimes ?
Les apparences se révèlent trompeuses, les faux-semblants omniprésents. L’enquête sera longue et impitoyable, jusqu’à placer Evan en bien mauvaise posture. La tension monte, les révélations s’enchaînent. La vérité ne peut se dérober constamment…

Oserez-vous accompagner Evan dans ses premiers pas sur le terrain à la poursuite d’un tueur qui semble insaisissable ?

Poids 0,35 kg
Pages

189

Format

Broché

ISBN

978-2-9583528-5-1

1 avis pour Transparence

  1. Madame_balka

    Transparence, qu’est ce qu’on en pense?
    Ca faisait longtemps que je n’avais pas lu un policier aussi bien ficelé. Voila ce qu’on en pense! C’est hyper bien foutu, les personnages sont fouillés jusqu’à la moelle, l’histoire n’est pas cousu de fil blanc, le fil d’Ariane puisqu’on en parle est bien tendu, et en parallèle, l’histoire de notre personnage principal est amené avec douceur et pudeur, tout en ne prenant pas le dessus de l’histoire. Ses déboires et ses questionnements résonnent juste sans prendre trop de place, son instinct est étayé et le fameux “ta gueule c’est magique!” n’a pas sa place ici. On ne se prend pas ce que j’appelle le “switch Hercule Poirot” (le fameux tout le monde est suspect mais MOI, je suis plus intelligent et j’ai su démêler l’écheveau avec le détail que personne ne voit. Ouais, c’est le “ta gueule c’est magique” du policier) en pleine poire sans comprendre ni même appréhender le pourquoi du comment. Et On n’a pas le Début du commencement de l’idée dès les prémices de la lecture (ce que j’appelle sobrement “l’effet somnolent Derrick”). Bref, un bouquin qui nous fait (re)nouer avec le genre sans utiliser les gros leviers potaches dudit genre. ET bien entendu, on retrouve la plume humoristique, la finesse et la légèreté de Karine qui nous comble les yeux et le coeur avec un opus de qualité en abordant des sujets d’actualités sans nous assener des vérités et des opinions lourdasses et vulgaires. Merci donc pour ce moment de lecture extrêmement plaisant.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…

0
    0
    Ton panier
    Ton panier est videRetourner à la boutique