Charlie et moi

Je suis Charlie

Cette simple phrase fleurit sur les réseaux depuis ce midi.

Une phrase, trois mots, et mes poils se hérissent encore à leur lecture. Comme quoi les mots sont bien plus puissants que les images qui tournent en boucle depuis ce midi. La violence qu’elles diffusent m’ont soulevé le cœur et un accès de rage s’est diffusé dans mes p’tites veines. Comment peut-on faire ça à des êtres humains ?

Puis, j’ai eu peur. Peur de perdre l’une des libertés si chèrement gagnée en France, la liberté d’expression. Car ce n’est pas seulement des hommes qui ont été abattus ce matin, ce sont des symboles de la libre pensée.

Et puis, je me suis souvenue de quelques Unes de Charlie Hebdo.

Charlie-Hebdo-Asterix-17octobre2012

Charlie-Hebdo 1

Charlie-Hebdo 2

Et là, je me suis dis que les dessins étaient encore plus forts que les mots, et que c’est pour cela qu’ils faisaient si peur. Alors, la rage a disparu et la peur aussi. Parce que les seuls qui ont vraiment peur, ce sont certainement ceux qui étaient aujourd’hui du « bon côté » du fusil. Ils ont peur des idées, du changement, de la création, ils ont peur des hommes et des femmes qui ne leur ressemblent pas.

Il ne faut pas se taire, il faut continuer d’écrire des mots qui fâchent, il faut continuer de dessiner des Unes qui claquent. Ça, je ne sais pas le faire. C’est pourquoi vous ne trouverez jamais de billet politique ou religieux sur ce blog. Mais c’est rassurant de savoir que certains d’entre nous savent si bien le faire.

Quoi qu’il en soit, je tiens, comme Maman Tornade, à ma liberté d’expression, et c’est pourquoi j’ai décidé ce soir, sans doute un peu sous le coup de l’émotion encore, d’écrire ce billet.

Maman Tornade

Alors, je crois que la meilleure chose à faire, c’est de continuer d’avancer, de ne pas avoir peur, d’être solidaires. C’est pourquoi, dès que possible, je me procurerai le prochain Charlie Hebdo. Peut-être même que je m’abonnerai, par solidarité mais aussi parce que j’aime écouter ceux qui bousculent les idées des autres. Et j’espère de tout mon cœur que la rédaction du journal se relèvera de cette tragédie et en ressortira encore plus forte, encore plus prête à mettre des grosses baffes à tout le monde avec des p’tits dessins.

Malgré tout, j’ai beaucoup de mal à retrouver le sourire ce soir… Et puis, je suis tombée sur un billet plein d’espoir sur le blog Bonjour 1sourire. Merci Anne-Claire !

Bonjour 1sourire

Publicités

2 réflexions sur “Charlie et moi

  1. Pingback: Je pensais être libre | bonjour1sourire

  2. Pingback: 4h18 | Je Suis Charlie, revue du web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s