La formidable aventure du Prince Alexander

– Non, mais vous avez vu ?
– M’en parle pas, j’ai cru rêver !
– Ah ! Toi aussi ! Non, mais sans rire, écrire un livre en 7 jours et avoir le culot de le publier, fallait oser !
Oups… Je rase les murs pour éviter quelques postillons et retiens un sourire. Oui, il y a bien eu quelques haters pour signaler au monde entier (ou juste à mes 910 abonnés Facebook !) que c’était carrément pas sérieux de présenter un livre écrit en 7 jours, mais il y a surtout eu beaucoup de personnes envoûtées par l’histoire de Fanny et d’Alexander. Comment puis-je être aussi sereine ? Ma foi, c’est grâce à vous. Je vous explique…

C’est qui cet Alexander ?

Alexander, c’est un roman de 200 pages que j’ai classé dans la double catégorie bitlit et horreur. Pour tous ceux qui ne sont pas familiers de ces catégories, la bitlit est le genre littéraire qui met en scène des vampires (entre autres créatures !) et souvent des jeunes femmes qui croisent leur route ; quant à l’horreur, ma foi, est-il bien utile que je vous fasse un dessin ? S’il est vrai que ce roman narre la rencontre de Fanny et d’Alexander, je ne pouvais passer sous silence le fait qu’il soit particulièrement violent. Du coup, j’ai aussi tendance à le déconseiller aux moins de 14 ans (vous voilà prévenus !).
Si je devais le résumer en quelques mots (qui ne soient pas ceux de la quatrième de couverture), je dirais que ce roman raconte la terrible histoire de Fanny qui va passer les vacances les plus dramatiques de sa vie mais que cette aventure terrifiante va lui prouver qu’elle a la force de surmonter d’anciens traumatismes.
Pour tous ceux qui me suivent depuis peu sur les réseaux, je me permets de rappeler que ce roman d’environ 45 000 mots a été écrit en une semaine suite au défi complètement barré que m’a lancé mon fils. L’écriture a eu lieu durant la dernière semaine du mois de décembre 2020 et la mise en ligne en numérique sur Amazon date du 27 janvier 2021.

Que s’est-il passé depuis le 27 janvier 2021 ?

J’ai refait mes calculs cette semaine, et à la date du 17 mai 2021, c’est 1700 lecteurs (oui, tout rond !) qui se sont plongés dans l’univers d’Alexander. Autant vous dire que je suis très fière du succès de cette histoire qui a su trouver son lectorat.
D’ailleurs, vos notes et avis montrent bien à quel point vous appréciez ce récit puisque vous l’avez longtemps classé dans le top 10 en Horreur mais aussi Fantastique et Terreur sur Amazon. Sa note est de 4,5/5 avec plus d’une quarantaine d’avis (d’ailleurs, j’en profite pour vous rappeler à tous que laisser un avis et une note est plus qu’utile à tous les auteurs alors, si vous n’avez pas encore fait le nécessaire pour Alex, je compte sur vous !).
Et puis, comme j’aime bien la transparence, voici le pire avis reçu pour mon roman (je vous passe les avis élogieux, vous irez les lire sur le site !) : « Quelques incohérences, surtout dans le style des dialogues qui sont parfois peu crédibles, une écriture pas toujours très fluide à lire, mais une bonne histoire. » Quand vous lirez la superbe préface qu’a bien voulu écrire pour moi Pierre Gaulon, vous vous poserez sans doute la question de la raison d’un tel commentaire, mais de mon côté je suis heureuse de ce « mauvais » commentaire car il prouve aussi, si tant est qu’il le faille, que les avis sont laissés par des personnes que je ne connais pas (du moins, à ce stade des ventes !). Les commentaires un peu moins bons sont donc une bonne façon d’apporter de la crédibilité aux meilleurs, mais cela je pourrais vous en reparler dans un prochain article.

En mars, un petit tour sur Ulule

Le succès du prince Alexander me prend un peu de court tout en me ravissant. Je me pose donc la question de le faire paraître aussi en version brochée. Cela fait plusieurs années que je n’ai pas sorti un livre autoédité en format papier et certains d’entre vous me le reprochent parfois. C’est peut-être le bon moment de relancer la machine et de faire chauffer le clavier pour monter une belle maquette !
Pour financer ce projet, je lance une campagne Ulule avec beaucoup de cadeaux à l’intérieur. Sans doute même un peu trop, mais il me faudra terminer les envois et boucler mes comptes pour le savoir avec précision. Mais quoi qu’il en soit, je ne regrette rien : la campagne atteint son objectif en moins de 15 jours et nous finissons à 186% de la demande initiale. L’impression du roman est lancée, les goodies commandés, et je suis à l’heure actuelle en train de faire tous les colis. Une partie des packs est déjà partie. Pour tous ceux qui n’ont pas encore reçu le leur : surveillez vos boîtes mail pour ne pas louper le courrier de Mondial Relay !
Parallèlement, je me lance dans l’écriture de la courte nouvelle avec Alexander et Fanny que je vous avais promis dans les packs Ulule. Enfin, courte, c’est une façon de parler car elle fera finalement 13 000 mots, soit presque un tiers du roman ! Mais je l’écris avec beaucoup de plaisir et surtout en pensant à ce tome 2 dont vous me parlez sans cesse…

Le 10 mars commence mon aventure sur TikTok

Oui, la date est précise, mais je crois qu’elle marquera un tournant dans ma carrière. C’est un peu fou de dire cela, surtout alors que l’on m’avait toujours laissé croire que TikTok était un réseau réservé aux (très) jeunes et ne correspondait pas du tout à ce que je proposais.
Et bien, en débarquant sur TikTok, avec une idée marketing assez précise, je dois bien l’avouer, c’est le choc : la plateforme accueille des personnes de tous âges et de tous horizons, y compris des lecteurs amoureux de leurs bibliothèques et des auteurs qui font la promo de leurs livres. Je sens confusément que j’ai une place à prendre, quelque chose à apporter à ce réseau, et je pense que mon expérience sur toutes mes autres plateformes m’aide à prendre la bonne direction. Je veux rendre les gens heureux, soit en leur proposant mes livres à lire, soit en leur permettant d’écrire plus sereinement, sans pression et avec plaisir.
J’atteins en moins de 15 jours les 1000 abonnés et je lance les lives (que j’aime déjà beaucoup faire sur mes autres plateformes). Je rencontre des personnes adorables, intéressantes, qui posent plein de questions. Bien sûr, il y a quelques abrutis, comme partout, pour lancer des « pipi caca » dans le chat, mais j’avoue que cela me fait sourire : j’atteins donc des personnes que je n’aurais jamais touchée sans cette plateforme !
Ma communauté grossit et je m’éclate. Et cette semaine, nous avons passé la barre des 10 000 abonnés, non sans organiser un petit jeu concours pour fêter cela. Vous allez me dire qu’à 10K, je vais pouvoir lancer le fond créateur, mais je vous répondrai : « Du calme, Bijou ». Le fond créateur TikTok, ce n’est que quelques centimes pour des milliers de vues, donc je suis très loin de pouvoir gagner ma vie ainsi… pour le moment ! 😉

En avril, Amazon me prend de vitesse

La réception des exemplaires du Prince Alexander approche et je me pose de plus en plus la question de savoir s’il ne serait pas opportun de le mettre dès à présent sur Amazon. Pourquoi ? Parce que je vois le décrochage arriver. Le prince perd quelques places au classement, même s’il reste dans les 10 premiers de sa catégorie, mais je sens que son aventure s’essouffle. Cela fera bientôt 3 mois qu’il est sur Amazon et je sais que ce décrochage est normal mais je me dis que mettre en ligne le broché peut d’une part relancer quelques ventes et lui faire reprendre des places, mais aussi qu’il vaut mieux le faire pendant qu’il est encore visible pour donner une chance au lecteur qui aime lire sur papier de l’acheter.
Je n’ai jamais mis un livre broché sur Amazon et j’avoue prendre une grande respiration avant de me lancer : avec ce type de plateforme, quand on ne connaît pas la manœuvre, on sait quand on commence mais pas toujours quand on finit ! Surtout qu’Amazon m’avertit que ma demande va être épluchée, mon ISBN contrôlé, le texte aussi… Enfin bref, même si je sais le bouquin irréprochable, je me dis qu’entre les 72 heures demandées par la plateforme avant la mise en ligne et les couacs inévitables, mon livre sera en ligne alors que j’enverrai les premiers packs Ulule. On est raccord, c’est cool !
Mais en fait, non…
Le lendemain après-midi, alors que je fais un live sur TikTok et que j’annonce l’arrivée prochaine du prince Alexander sur Amazon en version brochée, l’une des participantes me dit qu’elle vient de l’acheter ! Pardon ? Je doute, je vérifie, et c’est vrai : Amazon m’a totalement pris de court et a publié mon livre en moins de 24 heures ! Je me sens à la fois désarçonnée, et très émue de voir cette nouvelle version en ligne. Et puis, quelque part, si Amazon a fait aussi vite c’est que je dois avoir une bonne note de confiance dans leur serveur et que mon livre était nickel : que demander de plus ?
Comme je l’espérais, son arrivée est remarquée et déclenche de nouvelles ventes qui lui permettent de se maintenir un peu plus longtemps dans le haut du classement.

J’écris pour vous et je vous rencontre

Mais l’aventure du prince Alexander ne s’arrête pas là puisque j’écris la nouvelle baptisée par vos soins « 1.5 » mais à qui il va vraiment falloir que je trouve un titre ! À l’heure où j’écris ces lignes, je suis en train de m’attaquer à la maquette (très simple) de la nouvelle. J’espère pouvoir vous l’offrir fin mai / début juin, moment auquel vous aurez tous reçu vos packs Ulule et pourrez profiter pleinement de cette petite extension de plaisir !
Sans parler du fait que vous me poussez à écrire un tome 2 au Prince Alexander et que, forcément, j’y pense sérieusement ! Bref, mes matinées d’écriture sont bien remplies !
Et puis, il y a aussi les événements à venir durant lesquels je vais pouvoir mettre en avant Alexander : le marché à Nieul les 1ers jeudis du mois (enfin, quand la pluie n’est pas de la partie !), la rencontre avec les lecteurs de la médiathèque de Sainte Florence (85) le 12 juin, les Dédirectes qui ont lieu toute cette semaine et vous permettent d’acheter mes livres en live en gagnant plein de cadeaux, mais aussi le salon du livre de la Rochelle en novembre et d’autres dates que j’attends encore.
Bref, quelque chose me dit que l’aventure ne fait que commencer…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s