Bilan du mois de septembre

Vous le savez, l’argent n’est pas un tabou pour moi. Fille de patron et femme d’artisan, je sais combien il est difficile d’en gagner et je peux d’autant plus l’éprouver aujourd’hui alors que mes journées me font passer une quinzaine d’heures au bureau tous les jours.
Partant de ce constat, j’ai eu envie de vous montrer l’envers du décor. Je vois de plus en plus d’auteurs qui annoncent clairement leurs revenus, comme Jupiter Phaeton ou encore Lucile Chaponnay, deux auteures qui n’en sont pas au même niveau de revenus, mais que la passion habite. Alors, j’aurais pu aussi vous parler du bonheur de faire un métier qui me plaît, vous dire que tout ceci vaut tous les euros du monde, mais d’une part on n’est pas en cours de philo, et d’autre part, en toute honnêteté, il faut bien manger à la fin du mois !

La difficulté de ma démarche, c’est que chaque parcours est unique. Je réussis mieux que certains et moins bien que d’autres. Pour autant, je ne me compare pas, mais je m’inspire de personnes que je trouve géniales. Aussi, je vous invite à ne pas vous servir de mon article pour vous comparer, mais plutôt de vous en inspirer pour avancer.

Évidemment, je parle d’inspiration parce que vous n’êtes pas moi. Vous aurez peut-être choisi d’être uniquement auteur parce que vous n’avez pas l’expérience pédagogique qui est la mienne et que vous ne sauriez pas aider des auteurs à progresser ; ou bien vous aurez aussi une seconde casquette de graphiste, de correcteur, de chroniqueur littéraire… De ce fait, il faut bien garder à l’esprit que le bilan que je vais faire ici est corrélé à mes différents revenus d’auteure et de coach et est très variable d’un mois sur l’autre.

Et cette variabilité de revenus selon les mois ne convient pas non plus à toutes les personnes. Tous les 1ers jours du mois, j’ai l’impression de repartir à l’assaut d’une montagne. Je dois conquérir de nouveaux lecteurs, explorer d’autres réseaux, faire parler de mes livres et aider ceux qui me font confiance à écrire le leur sereinement. C’est épuisant. Et je ne m’en plains pas, car c’est aussi mon choix de vie, un choix qui valorise mon travail et me donne l’impression d’être utile. Mais il faut avoir un bon mental pour encaisser les montagnes russes entre les mois au top et ceux qui floppent.

Parlons du mois de septembre. Un mois tronqué puisque j’étais en vacances jusqu’au 11 au soir. Un mois qui commence le 11 est forcément un mois qui me fait flipper : trois semaines pour réaliser un bénéfice suffisant pour me tirer un salaire, c’est chaud ! Surtout lorsque je décide de prendre un alternant et qu’un second salaire devra être sorti le 30 septembre. Mode panique #ON !
Cependant, contre toute attente, le 21 du mois, j’ai réalisé suffisamment de chiffre d’affaires pour sortir mon salaire habituel. Cela veut dire qu’il me reste encore 9 jours pour faire suffisamment de ventes pour prendre le salaire de Clément ! C’est totalement dingue ! Mais cela s’explique surtout par le fait que la boutique a très bien fonctionné ce mois-ci. J’en parle plus loin.

Alors, au final, quels sont les titres que j’ai le plus vendus sur Amazon ? Il y a 10 jours de cela (on est fin septembre lorsque je rédige cet article), j’aurais pu parier avec vous que cela serait Le Prince Alexander ou Coup de bluff, mais Amazon m’a joué un sacré tour ! Ce mois-ci, j’ai vendu 169 Le Tueur sans nom ! Un titre de 2016, incroyable, non ? Je me suis demandée pourquoi Amazon se réveillait d’un coup. J’ai supposé que quelqu’un avait fait une chronique sur le roman et qu’il y avait eu des ventes d’un coup mais… impossible de trouver cette chronique* ! L’autre explication serait que l’arrivée de Clément dans ma boîte me permet de regagner de la visibilité et a déjà des effets positifs mais… cela me semble très prématuré ! Bref, je crois que j’aurais du mal à savoir réellement ce qu’il s’est passé ce mois-ci, mais c’était très chouette ! On verra au fil des mois si l’embauche de Clément produit l’effet escompté.
Pour le mois de septembre, j’ai vendu sur Amazon pour 128,49 euros de livres, ce qui correspond à 177 livres.

*Si vous avez vu passer ladite chronique, dites-le-moi !

Dans mon tableau des ventes numériques sous Kindle, il y a deux colonnes : la première concerne les ventes directes, quand vous avez payé votre livre pour le lire ; la seconde concerne les ventes de pages lues. Les pages lues sont créditées sur mon compte quand vous empruntez mon livre via votre abonnement Kindleunlimited. Actuellement, le prix de la page lue est d’environ 0,003 €. Oui, cela fait peu. Pour vous donner un ordre d’idée, sur un livre comme Le Prince Alexander qui fait 161 pages normalisées (c’est le nombre de pages qu’Amazon comptabilise pour un format Kindle, ce qui est différent du format broché qui fait 200 pages), lorsque vous lisez le livre en entier jusqu’à la dernière page, je gagne 0,483 euro. Vous dites ? C’est peu… Oui, bien moins que lorsque vous m’achetez le livre, mais c’est le jeu…
Ce mois-ci, j’ai eu 14 067 pages lues, soit 45,85 euros.

Notre seconde trousse a clairement redynamisé la boutique en septembre, après une période assez plate à cause des grandes vacances. Le lundi de ma reprise du travail, le 12 septembre, le chiffre d’affaires a été excellent avec un beau record de 23 commandes durant le live TikTok. À la vingtaine de trousses vendues ce soir-là, il y a aussi eu 22 livres qui ont quitté ma boutique pour s’envoler vers vos PAL.
Au final, le Chiffre d’Affaires de la boutique en vente de matériel (goodies et livres) s’élève à 931 euros.

La partie enseignement est importante pour mon activité et m’apporte toujours beaucoup de plaisir. Oui, on n’est pas prof pendant plus de vingt ans sans que cela ne laisse des traces ! Donc, que ce soit en coachings, formations, ou ateliers d’écriture, je continue de vous apprendre à développer votre écriture et cela me plaît beaucoup ! C’est aussi un important travail de préparation en amont, ce qui induit souvent une grosse amplitude horaire pour allier ma propre écriture à l’aide que je vous apporte, mais j’aime ce que je fais et a priori vous aussi ! Ce mois-ci, j’ai eu 2930 euros de chiffre d’affaires, un gros résultat qui contient ma rémunération pour les campus d’écriture et qui fausse donc un peu la donne de ce que je rentre habituellement.

Après 20 mois à travailler seule, ce qui a surtout changé ce mois-ci, c’est l’embauche de Clément comme alternant à mes côtés. Il est encore beaucoup trop tôt pour analyser l’impact qu’il aura sur ma petite entreprise, mais c’est déjà un énorme bénéfice pour moi au niveau de la charge mentale que de pouvoir lui déléguer une partie de mes tâches.

J’ai envie de conclure ce billet en vous parlant de trois choses qui m’ont rendue heureuse ce mois-ci.

  • Voir Le Tueur sans nom en numéro 5 des ventes Amazon
  • Avoir quelqu’un pour travailler avec moi
  • Quelques jours de vacances pour enfin profiter de la plage et du soleil

Pensez à vous inscrire à la newsletter pour pénétrer un peu plus les coulisses de mon aventure !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s