Le Tueur Sans Nom pour le prix Lire en Thelle

MON CHOUCHOU ?

Le Salon du Livre de Neuilly en Thelle… Ah non, ne me dites pas que je ne vous en ai jamais parlé, c’est faux ! Bon, OK, OK, c’était sur mon ancien blog, j’avoue…Neuilly en Thelle, c’est l’un de mes salons préférés, depuis des années. J’y retrouve une équipe de bibliothécaires juste épatantes et beaucoup d’amis auteurs. Bref, à chaque fois que le mois de novembre arrive, je trépigne d’y être.

En plus de proposer des auteurs de qualité (ben oui, quoi !), le salon organise tous les ans le Prix Lire en Thelle, prix de lecteurs qui plébiscitent le meilleur livre qu’ils ont lu durant l’année. Comme tous les prix de lecteurs, c’est une grosse organisation que l’équipe, cependant, maîtrise à la perfection. Et c’est donc avec Monsieur le Maire qu’en général un livre déjà bien connu est récompensé.

Winners podium

DES AUTEURS INACCESSIBLES

Cette année, enfin je devrais plutôt dire l’année dernière puisque le salon a toujours lieu en fin d’année, j’ai eu l’occasion de bavarder un peu avec l’équipe des bibliothécaires. Je leur ai dit, encore une fois, combien leur salon me plaisait, et je leur ai demandé pourquoi elles mettaient toujours en avant des auteurs connus. Auteurs qui ne viennent jamais chercher leur prix, ne sont peut-être même pas au courant qu’ils en ont eu un et, sans être trop cynique, s’en moquent sans doute royalement…

Alors qu’il y a dans la salle des auteurs du coin, des auteurs proches de leurs lecteurs, des auteurs eux aussi présents dans les bibliothèques du pays de Thelle et qui cherchent un peu de reconnaissance afin de faire valider par le public le gros travail qu’est l’édition indépendante ou la petite édition.

img_0360

LA SÉLECTION

Mon petit échange a apparemment fait mouche puisqu’il y a quelques jours, je recevai dans ma boîte mail un courrier m’indiquant que Le Tueur Sans Nom faisait partie de la liste des quatre livres sélectionnés pour participer au Prix Lire en Thelle cette année.

Waaaah ! Bon, ce n’est pas la première fois que l’un de mes romans est sélectionné pour un prix, mais ça fait toujours très très plaisir ! Inutile de vous dire que les mois qui me séparent du résultat me semblent d’une longueur incroyable ! LOL

Il va pourtant falloir patienter entre fierté et espoir jusqu’au mois de novembre pour savoir si mon dernier polar aura su séduire le jury du Pays de Thelle. Je vous invite donc à commencer dès ce soir des prières quotidiennes (tout rituel de magie noire est aussi accepté !) pour faire voter les lecteurs pour moi ! 😉

Et rendez-vous en novembre pour le résultat !

capture-decran-2017-02-22-a-19-55-09

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Samedi 20 juin : venez chercher vos livres, vos cadeaux et d’autres surprises au Bôcal d’Argenteuil

C’est l’heure du bilan.

Samedi prochain, j’aurai le plaisir de remettre gratuitement Nouvelle Donne aux heureuses (ouaip, que des filles !) gagnantes du jeu des précommandes. Bravo donc à :

  • Christine Lecoin
  • Bénédicte Gelpi
  • Géraldine Pollet
  • Sophie Forti
  • Guylaine Piolet

Grâce à vous, mesdames, mais aussi aux 51 autres fans qui ont précommandé mon nouveau roman, ce dernier sera livré mardi prochain, avec de beaux marque-pages. Tiens, je ne vous les ai pas montrés, ceux-là ?

MarquesPages_4.25X21cm_NouvD_v03Chouette, hein ?

Allez, rendez-vous samedi prochain au Bôcal à partir de 16 heures pour fêter tout ça !

KarineCARVILLE Affiche Bocal 2015 v02bassedef

Pendant ce temps, je commence à préparer de quoi faire une belle vitrine…

achat du matériel

Salon du Livre de Paris

Entrer au Salon du Livre

Faut bien dire ce qui est : pour entrer au Salon du Livre, il faut faire preuve d’une certaine dose de volonté. Déjà, il faut demander l’autorisation à son supérieur parce que bon, on ne reçoit pas un prix tous les quatre matins, mais je laisse ma classe quand même… Ensuite, il faut accepter que le SDL n’ait pas envie de vous ouvrir ses portes mais avoir une bonne excuse pour y rentrer gratis quand même ; et enfin, il faut s’accrocher à son volant et serrer les fesses pendant plus d’une heure de route parmi les habitués du périph’ parisien… Au secours ! Il faut dire, qu’avec ma malle de dédicaces, pas moyen de prendre les transports en commun.

Bits-malle de livres

Et puis, dernier obstacle : il y avait l’éclipse. Grrrr… J’allais louper toute une matinée de sciences organisée à l’école autour de ce bel événement… ou pas ! Finalement, la paire de lunettes spéciale éclipse est restée planquée au fond de mon sac comme le soleil derrière ses nuages. Pas cool, les nuages, sur ce coup-là !

 

Retrouver la Dream Team

Une fois rentrée dans le saint des saints, c’est avec une malle d’une vingtaine de kilos que je slalome parmi tous les badauds pour retrouver ma Dream Team. Sabine, Ingrid, Sophie… toutes doivent bien être quelque part ! Évidemment, dans un immense salon, c’est toujours à l’opposé de l’endroit où vous êtes rentré que vos amis vous attendent… Grrrrrr bis… Je croise Sabine, prends à peine le temps de l’embrasser, me rue vers la porte d’en face… Bon, finalement, nous voilà tous réunis dans les allées du salon, à l’exception de Sophie qui doit faire des expériences autour de l’éclipse avec nos élèves… ou pas ! 😉

Selfie de groupe

Oui, je fais une tête bizarre parce que j’arrivais pas à cliquer où il fallait pour prendre ce fichu selfie !! :p

 

Puis, nous arrivons tous sur le stand de The Book Edition. Là, franchement, chapeau : l’endroit est superbe ! Et l’emplacement pour dédicacer me plaît beaucoup. La bonne nouvelle, c’est qu’on a une petite heure et demie devant nous avant de devoir être présents pour la remise des prix. Hé hé ! J’ai bien fait d’arriver de bonne heure : Salon du Livre, me voilà !

stand TBE

Bon, en si peu de temps, je n’ai pas pu voir grand-chose, et c’est la grosse frustration du moment… Mais bon, je devrais tout de même vivre un moment exceptionnel durant ce salon… Alors, je pars le cœur léger vers :

Une collection avec des titres déjantés !

Une collection avec des titres déjantés !

Des albums au format original !

Des albums au format original !

Un fauteuil confortable chez France Télévisions et une table basse en livres !

Un fauteuil confortable chez France Télévisions et une table basse en livres !

Remise du prix

Bon ça y est, on est dans la partie officielle de ma présence au Salon. Les trophées sont déballés et… Quoi ? Des trophées ? Naaaan, sans rire ! Des impressions en 3D avec la couverture de mon roman dessus : c’est juste énorme ! J’adooooore ! Oups, heu… Là, faut que je remercie… Faut que je parle…. Ouh la la, et puis y’a ma p’tite belle-maman qui verse une larme, eh beh ! Bon, allez, je me lance pour les remerciements et aussi un petit clin d’œil à ma Dream Team qui entoure si bien son écriveronne.

Bon ça y est ? J’ai fini de parler ? Cool ! Ah ? Heu… Des photos… Bon, ok, si vous insistez… On va faire ça en mode pro…

Entre Laure Lapègue (à ma gauche) et Chris Simon à ma droite, je suis trop fière ! ;)

Entre Laure Lapègue (à ma gauche) et Chris Simon à ma droite, je suis trop fière ! 😉

Entre Patrick Dombromski (à ma gauche) et Nicolas Feuze (à ma droite, le grand gagnant !)

Entre Patrick Dombromski (à ma gauche) et Nicolas Feuze (à ma droite, le grand gagnant !)

Bon, et puis les photos, ça ne sert pas qu’à faire des trucs officiels, surtout avec un décor pareil !

Je vous présent Élodie, ma super "imprimeuse" qui a pris l'avion avec Pauline pour venir me voir ! (ok ok, j'étais pas la seule qu'elles venaient voir !) ;)

Je vous présente Élodie, ma super « imprimeuse », qui a pris l’avion avec Pauline pour venir me voir ! (ok ok, j’étais pas la seule qu’elles venaient voir !) 😉

Bon, et puis, évidemment, avec ma Sabine, ça dérape toujours un peu...

Bon, et puis, évidemment, avec ma Sabine, ça dérape toujours un peu…

Dédicace

Allez, c’est le moment de passer aux choses moins sérieuses : la séance de dédicace ! C’est aussi le moment où on fils s’emballe un peu : « Ouais ! Maman, c’est trop bien, y’a plein de monde, tu vas vendre des milliers de livres ! ». Heu… Comment lui expliquer que cela ne va pas être comme ça sans briser ses rêves d’enfant ? « Alors, mon p’tit chéri, ça ne va pas être possible car maman n’a emmené que quelques dizaines de livres avec elle… » Évidemment, je ne lui explique pas que les ventes sur un Salon du Livre pour un auteur indépendant sont inversement proportionnelles à la taille du Salon ! 😉 « Allez, mon p’tit loup, va donc distribuer des flyers…! »

Les gens s’arrêtent un peu, pour découvrir les romans, et heureusement les amis passent aussi ! Merci John Erich Nielsen, Claire Roig, Élodie Dartois et Pauline Guillou, Sophie, Nicolas Feuze et sa charmante épouse pour avoir fait en sorte que l’aprem passe aussi vite

Bon, allez, 19 heures, on remballe et à l’année prochaine ! Il me reste un seule petite déception : ne pas avoir pu visiter tout le salon en tant que simple visiteuse.

Ah, et pendant que j’y pense : merci mon Amour d’être venu chercher la petite famille… pour que je puisse filer au resto avec des amis auteurs ! ^^

mailchimp

Participez au programme « Je chouchoute mes fans » en vous inscrivant, à droite, à la newsletter du site !

 

Du paradoxe de l’auteur auto-édité

Le philanthrope Salon du Livre de Paris

Philanthrope, philanthrope… Évidemment ! Enfin, quoi ! LE Salon du Livre de Paris, lieu où la culture des quatre coins de notre hexagone (oui, j’ai toujours été forte en géométrie, ceci expliquant peut-être ma passion pour l’écriture) se retrouve dans des allées encombrées par des lecteurs érudits et pas forcément plus courtois pour autant…

Salon du Livre, de tous les livres, des grands qu’on tient crânement contre soi, des petits qui dépassent des poches de nos jeans, des imagés qui font briller les yeux des grands enfants que nous sommes tous, des dédicacés après une heure d’attente devant le stand, des inconnus mais qui sont peut-être des perles… Le Salon du Livre ouvrira ses portes du 20 au 23 mars 2015 pour accueillir plusieurs centaines d’exposants, des milliers de lecteurs, des millions de livres et le plus d’auteurs possible.

Le plus d’auteurs possible ? Vraiment ?

salon-du-livre-2015-a-paris

Auteur auto-éditée et fière de l’être

Le Salon du Livre, c’est trop bien ! Auteur depuis plusieurs années, j’y vais non seulement en tant qu’écriveronne pour y croiser des amis de plume, mais aussi en tant que lectrice pour me régaler avec les livres du moment. Sans parler du fait que j’ai la chance d’y croiser Sabine (alias Ma Bibliothèque Bleue) membre de ma Dream Team, et qui monte tous les ans pour le salon. Bref, c’est la fête !

Ce qui est un peu moins la fête, c’est le prix d’entrée qui augmente d’année en année. 12 euros en 2015. Mais cette fois-ci, encouragée par Sabine, je décide de demander un badge gratuit. Ben quoi, je suis auteur, non ? J’ai déclaré ma petite entreprise, j’ai un numéro de SIRET, je paye des taxes… Bref, en quelques clics la démarche est faite. Facile !

Lundi dernier, je reçois enfin mon mail de confirmation du Salon du Livre. Madame Carville… blablabla… bien reçu votre demande… blabla… mais vous êtes hors nomenclature donc pour le badge d’entrée, vous pouvez allez vous brosser, Martine.

Heu… Moi, c’est Karine ! (bande de goujats !)

Et puis, comment ça je suis « hors nomenclature » ? Enfin, quoi… Je suis auteur… J’ai cinq ouvrages publiés, dont un chez deux éditeurs… Je dédicace plusieurs fois par mois… Mais, heu… Faut faire quoi pour être un auteur « dans la nomenclature » ? C’est quoi le problème ? C’est parce que je suis auto-éditée, c’est ça ? Mais moi, tout ce que je voulais, c’était entrer au Salon du Livre…

Bit-autoédition

Thématiques mais pas trop…

Le Salon du Livre est le reflet de l’actualité du livre en 2015. Mais qu’est-ce qu’il se passe donc en 2015 ? Les auteurs écrivent, les petits oiseaux chantent, les éditeurs tentent de continuer de gagner de l’argent, le monde tourne, les libraires ont du mal à lutter contre les géants comme Amazon, et l’auto-édition a le vent en poupe. Les auteurs indépendants font désormais partie du paysage littéraire mondial (pour ne pas dire intergalactique !), et d’ailleurs les organisateurs du Salon du Livre ne s’y sont pas trompés : plusieurs conférences vont être données (dont une avec l’auteur indépendante Chris Simon et la Société des Gens des Lettres, prestigieuse institution littéraire !). Bref, l’auto-édition est rentrée au Salon du Livre.

Mais pas tous les auteurs auto-édités.

Et pas votre écriveronne.

Si tu ne peux pas entrer par la petite porte, passe donc par la grande.

Et alors que je rumine de sombres pensées et grommelle quelques noms d’oiseaux (qui chantent beaucoup moins bien !), le téléphone sonne. Une agréable voix m’interpelle et m’annonce, un joli trémolo dans le timbre, que je suis lauréate du concours pour le meilleur polar auto-édité. Je viens de gagner « Les encouragements de la Présidente du Jury ». Yiiihhaaaaaaa !

BLOG-GAGNANTS-POLAR

Oubliée ma frustration d’avoir été rejetée par les organisateurs du Salon du Livre : mon roman « Le journal de L. » a gagné un prix ! Champagne !

Je pense à ma Dream Team alors qu’Emmeline, de The Book Edition, continue de me parler. Émotion. Mon équipe a créé un bouquin suffisamment bon pour avoir été remarqué et primé, ça fait chaud au cœur de penser ça. Et puis, Emmeline m’explique l’organisation de la remise du prix et m’informe que, bien entendu, j’aurai un badge d’entrée auteur pour pénétrer dans le Salon du Livre…

J’avoue que l’ironie de la situation ne m’a pas échappée.

Bref, je suis auteur, mais je n’ai pas le droit de rentrer gratuitement au Salon du Livre parce que je suis auto-éditée MAIS je peux y entrer gratuitement pour recevoir le prix du meilleur polar auto-édité.

WTF ?

Bit-vraiment

Concours du meilleur polar auto-édité

Des mois de suspense.. Tout a commencé fin octobre. J’ai inscrit mon dernier roman, Le journal de L., au prix du meilleur polar auto-édité. Vous le savez, j‘aime l’auto-édition, je suis fière d’être un auteur indépendant et surtout je trouve … Lire la suite